Les risques d'un partage 50-50 entre 2 entrepreneurs

Actualités
Les risques d'un partage 50-50 entre 2 entrepreneurs

Devenir entrepreneur demande beaucoup de ressources, que ce soit humaines, matérielles ou financières. Une organisation complexe qui peut vous emmener à vous demander si une association ne serait pas plus avantageux. Effectivement, lancer une entreprise n'est pas une tâche facile. Vous pouvez en tirer plusieurs bénéfices avec de la persévérance et un bon partenaire. Cependant, avant de vous associer, vous devez bien étudier les risques.

Responsabilités partagées 50-50

Lorsque vous décidez de vous associer, vous décidez de tout partager, que ce soit vos bénéfices ou vos pertes. En somme, toutes les responsabilités que votre position exigera seront divisées à part égales. Toutes les décisions à prendre devront se faire ensemble. Une obligation qui peut retarder des interventions en cas d'absence ou si vous ne parvenez pas à vous mettre d'accord sur ce qu'il y a à faire. Vous n'avez pas le total control sur votre entreprise, ce qui peut être handicapant.

Toutefois, vous avez le droit de véto. Vos taxes et vos fiscalités sont également partagées. Des avantages qu'il ne faut pas lésiner car certaines décisions peuvent être complexes. En plus, les factures peuvent être très élevées et difficiles à assumer seul. Partager 50-50 permet d'alléger vos charges. Etre 2, c'est aussi pouvoir diviser le volume de travail à faire. Seul, vous risquez de ne plus avoir assez de temps pour vous. Avec un associé, vous subissez moins de pression.

Trouver un associé solvable

Avant de vous lancer dans une association, il vous faut bien choisir votre partenaire. Un choix qui n'est pas simple parce que vous devez prendre en compte plusieurs critères tels que son apport financier. Il ne faudra pas seulement vous contenter de la somme qu'il vous apportera. Assurez-vous qu'il soit solvable et qu'il n'ait pas accumulé une quantité de dettes qui risqueraient de se retourner contre vous. Exigez des références lorsque vous ferez votre appel d'offre et vérifiez les antécédents du candidat.

Si vous notez trop de problèmes, il est conseillé de ne pas accepter la candidature. Un dossier sans tâche est l'assurance d'une meilleure association. C'est pour cela qu'il est préférable de s'associer avec une personne que vous connaissez ou qui a déjà travaillé avec vous. Ainsi vous éviterez les mauvaises surprises. Une association demande une bonne cohésion, beaucoup d'écoute et d'analyse. Il vous faut être sur la même longueur d'onde pour éviter les altercations fréquentes d'idée. Vous devez avoir la même vision et les mêmes objectifs.

Trouver un associé compétent

A deux, vous disposez de plus d'information et de connaissances. Surtout, si vous avez évolué dans des domaines différents. Le partage d'idées vous permet d'avancer et de progresser. C'est également une grande source de créativité. Il faut aussi remarquer qu'à 2 vous pouvez agir plus rapidement. Seulement, il choisir l'associé expérimenté qui vous poussera au lieu de vous ralentir.

De ce fait, préférez les partenaires avec plusieurs années d'étude. Leurs connaissances vous seront très utiles. Sinon, pour éviter les empiétements des tâches, choisissez quelqu'un qui ne possède pas les mêmes qualifications que vous. Ainsi, vous ne risquez pas de vous faire une concurrence. Certaines associations ont mal fini à cause d'une compétitivité mal géré poussant l'un à évincer l'autre. Soyez donc vigilent dans vos choix.